Mali : après Gao et Tombouctou, ce qui attend les troupes françaises


See on Scoop.itRosaelle

« Les conditions sont favorables à des négociations avec Ansar Dine, qui vient de se diviser », affirme Éric Denécé, spécialiste du terrorisme.

 

Après les deux raids-éclair qui ont fait tomber Tombouctou et Gao, deux villes stratégiques du nord du Mali abandonnées par les groupes islamistes armés, la suite des opérations dans cette région, comme une éventuelle poussée vers Kidal, reste une grande inconnue, estiment des experts. Après ces deux opérations, des groupes islamistes armés se sont repliés vers Kidal, non loin de la frontière algérienne, et troisième grande ville du nord du Mali et fief des islamistes d’Ansar Dine (Défenseurs de l’islam) à 1 500 kilomètres de Bamako.

« Il ne semble plus y avoir grand monde en face, mais les forces françaises et africaines sont confrontées dans le nord du Mali à une élongation logistique (accroissement des trajets d’approvisionnement, NDLR) et à des possibilités d’actes terroristes dans les villes libérées », affirme Éric Denécé, directeur du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R). Pour autant, poursuit ce spécialiste du terrorisme, les « conditions sont favorables à des négociations avec Ansar Dine, qui vient de se diviser, et d’autres mouvements touareg ».

 

« S’appuyer sur certaines tribus touareg » (spécialiste du terrorisme)

(…)

See on www.lepoint.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s